LETTRE DU SÉMINAIRE 91
 

ARTS & SOCIÉTÉS

Avec le concours de la Fondation de France et d'Olivier Berggruen
Centre d’histoire de Sciences Po

 
 
 

SÉMINAIRE DE LA FONDATION HARTUNG-BERGMAN - JUILLET 2016

LE TABLEAU COMME CHOSE
ACCÉDER AU CONTENU DE LA LETTRE


Fondation Hartung-Bergman

Charlotte Guichard
La perte de la chose ? Éléments pour une anthropologie matérielle du tableau



Direction : Laurence Bertrand Dorléac
Rédaction : Julie Sissia, Carole Gautier
Traduction : David Ames Curtis

AccÉder aux LETTRES PRÉCÉDENTES




 
EDITORIAL

             Charlotte Guichard met en valeur tout ce qui va à l’encontre de l’idéal kantien. Elle travaille à une anthropologie du tableau en montrant que l’art passe aussi par sa matérialité et ce qu’elle nomme son régime pré-esthétique. Elle met en avant ce que la seule vision cache : tout un monde de gestes et de pratiques, toute une relation matérielle et tactile avec l’art. Ce faisant, elle repère deux généalogies distinctes : une approche idéale et une approche triviale qui vient de l’atelier, du cabinet de l’amateur et d’une philosophie matérielle du sujet et des savoirs à l’âge des Lumières.

Laurence Bertrand Dorléac
  ISSN 2268-3119    

Letter published with the support of the Foundation of France
Contact