ARTS & SOCIÉTÉS
 

LETTRE DU SÉMINAIRE 54

Avec le concours de la Fondation de France

Centre d’Histoire de Sciences Po

 
 
 

DU COLONIALISME FRANÇAIS
ACCÉDER AU CONTENU DE LA LETTRE

Horace Vernet (1789-1863), Chasse au lion, 55,8 x 80,5 cm, crayon noir et aquarelle avec rehauts de gouache blanche sur papier bistre, Cabinet des Estampes et des Dessins du Musée des Beaux-Arts de Strasbourg, inv. 77.986.0.139 (détail).

Nicolas Schaub
Conquête de l'Algérie par l'image



Direction : Laurence Bertrand Dorléac
Rédaction : Carole Gautier, Cécile Pichon-Bonin
Traduction : David Ames Curtis

AccÉder aux LETTRES PRÉCÉDENTES




 
EDITORIAL

       
            Entre 1830 et 1870, au moment de la conquête coloniale française en Algérie, les représentations se multiplient mais à quelques exceptions près, elles camouflent les souffrances de part et d’autre et il n’est guère que Johannot pour évoquer directement la brutalité de la colonisation. Il fixe l’image de « l’enfumade » des grottes de Dahra où l’on asphyxiait les populations locales selon une technique préconisée par le général Bugeaud alors qu’un artiste comme Horace Vernet, engagé pour peindre la conquête héroïque, n’était pas dupe de la violence à laquelle il assistait.

            Nicolas Schaub nous offre un extrait de ses recherches qui seront présentées dans un prochain livre tiré de sa thèse (sous la direction de Christine Peltre) : L'armée d'Afrique et la représentation de l'Algérie sous la monarchie de Juillet.



Laurence Bertrand Dorléac
       

Letter published with the support of the Foundation of France
Contact