ARTS & SOCIÉTÉS
 

LETTRE DU SÉMINAIRE 53

Avec le concours de la Fondation de France

Centre d’Histoire de Sciences Po

 
 
 

SÉMINAIRE DE LA FONDATION HARTUNG-BERGMAN - JUIN 2012

QUESTION SOCIALE
ACCÉDER AU CONTENU DE LA LETTRE

Honoré Daumier, "Le Choléra-morbus à Paris en 1832". Vignette pour illustrer François Fabre, Némésis médicale illustrée, Tome Premier, Bruxelles, 1841, p. 69. Bibliothèque de l'Académie de médecine, cote 47337. © Bibliothèque de l’Académie nationale de médecine
Honoré Daumier, "Le Choléra-morbus à Paris en 1832". Vignette pour illustrer François Fabre, Némésis médicale illustrée, Tome Premier, Bruxelles, 1841, p. 69. Bibliothèque de l'Académie de médecine, cote 47337.
© Bibliothèque de l’Académie nationale de médecine

Fabienne Chevallier
Le choléra de 1832
Passion égalitaire et question sociale



Direction : Laurence Bertrand Dorléac
Rédaction : Carole Gautier, Cécile Pichon-Bonin
Traduction : David Ames Curtis

AccÉder aux LETTRES PRÉCÉDENTES




 
EDITORIAL

       

           Fabienne Chevalier étudie le lien entre architecture, urbanisme, hygiène et politique. Ici, lors de l’épidémie de choléra de 1832 à Paris où se confirme l’inégalité devant la vie comme déterminant l’inégalité devant la mort, alors que les circulaires officielles recommandent une nourriture chère et inaccessible : les viandes grillées ou le poisson, pas plus réaliste pour les démunis que  l'aération des pièces à vivre.  
           Dans le processus de prise de conscience et d’aspiration à plus d’égalité, les artistes jouent un rôle en s’appropriant l’événement comme motif de représentation. Dans cet esprit, Daumier multiplie les caricatures et l’auteur nous propose l’image de cette femme coiffée d'un bonnet qui s'enfuit avec un enfant à la main  arrivant devant le seuil d’une maison peinte d'une croix blanche comme l’allégorie d'une République sociale trompée par la Monarchie de Juillet.  
 



Laurence Bertrand Dorléac
       

Letter published with the support of the Foundation of France
Contact