ARTS & SOCIÉTÉS
 

LETTRE DU SÉMINAIRE 28

Avec le concours de la Fondation de France

Centre d’Histoire de Sciences Po

 
 
 

NOMINALISME


General Idea, P is for Poodle, 1983

Vanessa Théodoropoulou
Nominalisme collectif

Tristan Trémeau
Un art critique d'art ?


Direction : Laurence Bertrand Dorléac
Rédaction : Élodie Antoine

Cécile Pichon-Bonin
Contact
Traduction : David Ames Curtis


 

LETTRES PRÉCÉDENTES

L'INFLUENCE DES SAINTS-SIMONIENS ET L'IDÉE D'UN ART EN AVANT-GARDE DE LA RÉFORME DU MONDE

la morale du corps

masculins feminins

L'enfant modèle

Le beau et l'utile

ENTRE UTOPIE ET MARKETING, LES NOUVEAUX PUBLICS

Le marché, à l'origine

le voyage des avant-gardes

Les grandes expositions

Qu'est-ce qu'un art social ?

PRIMITIVISMES

réalismes

Joseph beuys : la fabrique d'un chaman

L'artiste et le philosophe

appropriations

Alternatives au marché de l'art à New york

génie

préhistoires

après la guerre

L'argent

icônes

LE POUVOIR DES ARTISTES

marchandise et don

CONSTRUCTION ET VALEUR



 
EDITORIAL


        


        Katia Schneller a soutenu récemment une excellente thèse de doctorat sur les constructions et déconstructions des catégories artistiques à New York entre 1966 et 1973. Elle y décrit la multiplication des étiquettes en tous genres, du Minimal Art au Postminimalism en passant par les Conceptual Art et Anti-Form, qui rendent moins compte de catégories claires de nouvelles pratiques artistiques que d’une redistribution et d’une redéfinition de la notion de style. Cette façon de mimer les ruptures des avant-gardes ont préludé à la situation actuelle où l’attribution des noms correspond à une tentative de définition de la nature de l’activité artistique. C’est le projet de Vanessa Théodoropoulou et de Tristan Tremeau d’étudier ici ce que recouvre ce nominalisme.

                                                                                                          Laurence Bertrand Dorléac