LETTRE DU SÉMINAIRE 72
 

ARTS & SOCIÉTÉS

Avec le concours de la Fondation de France
Centre d’histoire de Sciences Po

 
 
 

EXPOSER LA GRANDE GUERRE AU MUSÉE-MÉMORIAL NATIONAL AUSTRALIEN
ACCÉDER AU CONTENU DE LA LETTRE


Le Roll of Honour de l'Australian War Memorial commémorant chaque Australien mort à la guerre. Photo : Romain Fathi

Romain Fathi
Exposer la Grande Guerre au musée-mémorial national australien - le refus de la modernité au service de la fondation d'origines sacrées



Direction : Laurence Bertrand Dorléac
Rédaction : Carole Gautier, Milena Glicenstein, Cécile Pichon-Bonin
Traduction : David Ames Curtis

AccÉder aux LETTRES PRÉCÉDENTES




 
EDITORIAL

      Romain Fathi étudie la Grande Guerre et les pratiques commémoratives. Il nous invite à réfléchir sur la façon dont l’Australie a mis en place une mission pour célébrer l’arrivée du corps australien et néozélandais dans les Dardanelles en avril 1915, date sacrée jour de naissance de l’Australie. En écartant les Aborigènes et la colonisation britannique peu glorieuse, le pays construisait une histoire édifiante et se dotait de son lieu de mémoire à Canberra :  l’Australian War Memorial [AWM].

     Cette observation des collections nous renseigne sur tout ce qui a servi la célébration de l’idéal type du bon soldat australien plus grand et plus fort que tous les autres — gardien de la nation au sens le plus ancien du terme.

Laurence Bertrand Dorléac
  ISSN 2268-3119    

Letter published with the support of the Foundation of France
Contact