LETTRE DU SÉMINAIRE 71
 

ARTS & SOCIÉTÉS

Avec le concours de la Fondation de France
Centre d’histoire de Sciences Po

 
 
 

SÉMINAIRE DE LA FONDATION HARTUNG-BERGMAN - 2013

PROTÉGER LES MONUMENTS
ACCÉDER AU CONTENU DE LA LETTRE


Fondation Hartung-Bergman

Daniel Sherman
Derrière le Bouclier Bleu: l'Unesco et la protection des monuments dans les années 1950.



Direction : Laurence Bertrand Dorléac
Rédaction : Carole Gautier, Cécile Pichon-Bonin
Traduction : David Ames Curtis

AccÉder aux LETTRES PRÉCÉDENTES




 
ÉDITORIAL

       
            La guerre détruit les êtres et les choses et parmi celles-ci les biens culturels, témoins du passé. La protection de ces biens-là fait l'objet d'une attention encadrée par le droit, depuis la Conférence de la Haye de 1906-1907 dont la suite est donnée dans la convention Unidroit dans les années 1990. Entre temps, la Convention de La Haye, placée sous l'égide de l'UNESCO, établit en 1954 un traité dont se réclamaient récemment les défenseurs des monuments historiques menacés par la guerre civile en Syrie.

            Daniel Sherman étudie de près les archives de l'Unesco pour identifier les peurs, les espoirs, les aveuglements et les solutions fragiles des contemporains des années où l'on associait déjà la protection des monuments aux droits de l'homme. 

Laurence Bertrand Dorléac
  ISSN 2268-3119    

Letter published with the support of the Foundation of France
Contact