LETTRE DU SÉMINAIRE 84
 

ARTS & SOCIÉTÉS

Avec le concours de la Fondation de France et d'Olivier Berggruen
Centre d’histoire de Sciences Po

 
 
 

SÉMINAIRE DE LA FONDATION HARTUNG BERGMAN - AOÛT 2015

QUE PEUT L'ART FACE A LA CRISE ÉCOLOGIQUE?
ACCÉDER AU CONTENU DE LA LETTRE



Fondation Hartung-Bergman

Estelle Zhong
Enrichir notre sensibilité au vivant par l'art :
La crise écologique comme crise de la sensibilité


Direction : Laurence Bertrand Dorléac
Rédaction : Carole Giry, Milena Glicenstein, Cécile Pichon-Bonin
Traduction : David Ames Curtis

AccÉder aux LETTRES PRÉCÉDENTES




 
EDITORIAL

           Estelle Zhong demande ce que l’art peut face à la crise écologique. Considérant celle-ci comme une crise de la sensibilité, à la suite des travaux de Bruno Latour, elle voit moins l’art comme un objet qui devrait nous « culpabiliser » un peu plus — nous le sommes déjà suffisamment comme cela —, que comme un objet de conciliation et de réconciliation, à l’instar d’une écologie de la réconciliation, comme l’a formulé Michael Rosenzweig (2003) et de la reconstruction (Paul Shepard, 1967).

Laurence Bertrand Dorléac
  ISSN 2268-3119    

Letter published with the support of the Foundation of France
Contact